Talus du 30 juin, la revue de pressqu’hebdomadaire

& pour les accros au mobile, une version de la revue tout essprès pour elles & eux.

International

Un extrait du Diplo de mai 2019 :

Treize ans d’acharnement
Décembre 2006. Fondation de WikiLeaks par Julian Assange
et une dizaine d’autres militants.


5 avril 2010. Premier coup d’éclat de WikiLeaks, qui
publie une vidéo de dix-sept minutes, intitulée
Collateral Murder, montrant un assassinat de
civils et de journalistes par l’armée américaine en Irak.

25 juillet 2010. Le site divulgue plus de 90 000 documents
classifiés relatifs à la guerre d’Afghanistan.

Octobre-novembre 2010. En collaboration avec plusieurs
grands journaux, WikiLeaks met en ligne 400 000 notes
officielles sur la guerre d’Irak et près de 250 000 câbles
diplomatiques américains, dont les plus anciens remontent
à 1966. Accusée d’être à l’origine de ces fuites, l’analyste
américaine Chelsea Manning est condamnée en 2013
à trente-cinq ans de prison pour espionnage. Elle est libérée
en mai 2017, mais retourne en prison en mars 2019
pour avoir refusé de témoigner contre WikiLeaks.

18 novembre 2010. La Suède lance un mandat d’arrêt
européen contre le fondateur de WikiLeaks, accusé de viol
et d’agression sexuelle.

7 décembre 2010. Assange se rend à la police britannique,
qui l’arrête. Il est finalement libéré sous caution et doit
porter un bracelet électronique.

19 juin 2012. À Londres, Assange trouve refuge
à l’ambassade d’Équateur, pays alors dirigé par M. Rafael
Correa, qui lui accorde l’asile en août.

Février 2016. Un groupe de travail des Nations unies juge
arbitraire la détention d’Assange.

22 juillet 2016. WikiLeaks rend publics près de 20 000 courriels
révélant comment la direction du Parti démocrate a manipulé
ses primaires afin de favoriser Mme Hillary Clinton au
détriment de son concurrent Bernie Sanders.

Octobre 2016. À quelques semaines de l’élection
présidentielle américaine, WikiLeaks publie les courriels de
plusieurs membres de l’équipe de campagne de Mme Clinton.

21 avril 2017. M. Jefferson (« Jeff ») Sessions, alors ministre
de la justice américain, fait de l’arrestation d’Assange
une « priorité » pour les États-Unis.

19 mai 2017. La Suède classe sans suite la plainte déposée,
mais le dossier peut être rouvert jusqu’à la prescription
de l’affaire (août 2020).

11 avril 2019. M. Lenín Moreno, président de l’Équateur
depuis mai 2017, révoque l’asile politique d’Assange, que
la police britannique arrête dans l’ambassade. Les États-Unis
demandent son extradition pour « piratage informatique ».

& depuis, un billet qui fait froid dans le dos. Que faire ?
Avec leur procédé de traitement contre Julian Assange, les États-Unis creusent leur propre tombe.
Washington est en train de commettre beaucoup de mal, ici et dans le monde entier.

Iran / deep state
L’Iran opte pour une  » contre-pression maximale  » un article de Pepe Escobar, déjà cité à plusieurs reprises dans le Talus & traduit de l’anglais dans le Saker francophone. sur les réponses iraniennes aux excès des states… les faucons bolton, pompeo, & consorts (ou cons-sots ?) sont pas sortis de la m…élasse & l’aigle risquerait encore de se casser les dents (euh, non, pas les dents), d’y laisser des plumes ?

Basta ya
Quien a ganado la guerra en los montes de Vietnam ?
Quien a ganado la guerra en los montes de Vietnam ?
El guerrillero en su tierra y el yankee en el cinema
Basta ya, basta ya, basta ya que el yankee mande
Atahualpa Yupanqui
Faut vous dire, Monsieur… Madame aussi, que c’est gênant de désigner des humains qu’on pourrait classer parmi les pires dangers pour l’humanité, voire la planète – ne serait-ce que par l’armement dont ils disposent – du nom porté par des oiseaux magnifiques.

Les parangons de la haine sont-ils les plus indiqués pour  » gérer  » le gigantesque arsenal étasunien ?

Qui pourrait l’être, d’ailleurs ?

Сергей Сергеевич Прокофьев ?
Comme je suis certain que la plupart d’entre vous ne maîtrise pas très bien le russe, un p’tit coup de paluche : Sergueï Sergueïevitch Prokofiev. C’est vrai qu’il était Ukrainien, mais comme il est plus là pour le revendiquer, on va pas compliquer davantage. Tout ça pour signaler qu’il a écrit la musique du film  » Le Lieutenant Kijé « , qu’il a ensuite transformée en suite symphonique pour orchestre, opus 60. dont un petit bout est .
À la suite de quoi, un bon moment après, un musicien grand breton en a fait un tube, on croirait pas mais la plomberie, ça mène à tout.

& enfin, comme disait Janis Joplin :  » we are ugly but we have the music. « 
Nous sommes moches mais nous avons la musique. Heureusement, mais je sais pas si ça suffira.

Un article paru dans

VIPS Memo to the President: Is pompeo’s Iran Agenda the Same As Yours?

& traduit par Le Saker Francophone :
L’agenda iranien de pompeo est-il le même que celui de trump ?
Un mémo du VIPS (un groupe de vétérans du renseignement étasunien) au président trump.
Les membres du VIPS disent que leur expérience directe avec mike pompeo les laisse avec de sérieux doutes quant à sa fiabilité sur les questions importantes pour le président et la nation.

La FDD révèle le but des recherches atomiques iraniennes
FDD (cible du lien en anglais) : Fondation for the Defense of Democracies. Cette fondation qui s’auto-décrit à but non lucratif, non partisane, a été créée par des milliardaires étasuniens à la demande du général ariel sharon…
Nous disions donc à but non lucratif, on pourrait le croire, au premier degré, des milliardaires ne devraient pas avoir besoin de quatre sous supplémentaires ; non partisane… c’est plus difficile à encaisser, trouvez pas ? Surtout qu’à voir de plus près…

Pour résumer : pas de volonté de fabriquer des bombes atomiques chez les Iraniens.
[…] L’imam Rouhollah Khomeiny avait alors déclaré que des armes de destruction massive étaient en soi contraire (sic) à sa vision de l’islam en ce qu’elles tuaient indistinctement des agresseurs et des innocents. Il avait émis un décret religieux (fatwa) en ce sens et les Gardiens de la Révolution avaient stoppé le programme nucléaire initié par le Shah Mohammad Reza Pahlavi et la France. […]

Une proposition iranienne qui va faire son chemin, à n’en pas douter :
À l’occasion de l’anniversaire de l’attaque au gaz de la région iranienne de Sardasht, perpétrée en 1987 par l’Irak soutenu dans cette confrontation par Washington, l’Iran a appelé ce dernier à détruire ses arsenaux chimiques, ce qui serait un premier pas vers un monde sans armes de destruction massive.

Un article du Jerusalem Post
By Shlomo Shamir/Maariv online (Maariv est un canard israélien.)
U.N. officials: U.S. planning a ‘tactical assault’ in Iran – 24 juin
Un peu long, mais comme je l’ai trouvé intéressant, je vous en livre une traduction google améliorée :

Les États-Unis vont-ils bientôt attaquer l’Iran ?
Des sources diplomatiques au siège de l’ONU à New York ont ​​révélé à Maariv qu’elles évaluaient le projet des États-Unis de lancer un assaut tactique sur l’Iran en réponse à l’attaque d’un pétrolier dans le golfe Persique jeudi.
Selon les responsables, depuis vendredi, la Maison Blanche a tenu des discussions incessantes impliquant de hauts commandants militaires, des représentants du Pentagone et des conseillers du président Donald Trump.
L’action militaire à l’étude serait un bombardement aérien d’une installation iranienne liée à son programme nucléaire, ont ajouté les responsables.
 » Le bombardement sera massif mais se limitera à une cible spécifique « , a déclaré un diplomate occidental.
La décision de mener une action militaire contre l’Iran a été discutée à la Maison Blanche avant le dernier rapport selon lequel l’Iran pourrait augmenter le niveau d’enrichissement d’uranium.
Les responsables ont également indiqué que les États-Unis avaient l’intention de renforcer leur présence militaire au Moyen-Orient et d’envoyer dans les prochains jours des soldats supplémentaires dans la région.
Les sources ont ajouté que le président Trump lui-même n’était pas enthousiaste à l’égard d’une action militaire contre l’Iran, mais avait perdu patience et accordait ce qu’il voulait au secrétaire d’État mike pompeo qui pousse à l’action.
pompeo a fait plusieurs déclarations contre l’Iran ces derniers jours. Il a affirmé qu’il ne faisait aucun doute que les récentes explosions de pétroliers dans le Golfe avaient été perpétrées par l’Iran.
La possibilité d’une attaque américaine est apparue au moment de la détérioration des relations entre les États-Unis et l’Iran, dans le contexte du retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire il y a un an et des sanctions imposées à l’économie de la République islamique.
L’Iran a récemment annoncé son intention de s’écarter de l’accord sur le nucléaire signé en 2015 et d’enrichir de l’uranium à un niveau supérieur à celui auquel il s’est engagé dans le cadre de l’accord sur le nucléaire.
Outre la confrontation autour du programme nucléaire iranien, les États-Unis accusent Téhéran d’essayer d’étendre son bras au Moyen-Orient et de déstabiliser la région allant du Yémen à la Syrie.
Entre autres choses, la Maison Blanche a accusé l’Iran d’avoir attaqué plusieurs pétroliers ces dernières semaines dans le golfe Persique et a même publié une vidéo montrant des combattants iraniens apparemment en train de retirer une mine qui n’a pas explosé d’un navire attaqué.
(1/ franchement pas malins les  » combattants iraniens  » pour aller se faire prendre en photo !
2/ les marins d’un navire japonais
ont décrit une attaque par un objet volant, rien à voir avec des mines, donc… la situation est passablement embrouillée. NdTalus)
Pour sa part, l’Iran menace de continuer à contrer les sanctions américaines, tant que les autres signataires de l’accord nucléaire ne compenseront pas le préjudice économique causé, et même à se retirer du TNP (traité de non-prolifération, pas du tout Théâtre National Populaire), qui empêche les pays (autres que ceux du joyeux club des  » atomiques « ) de développer des armes nucléaires.

Difficile de ne pas imaginer que les attaques aient été perpétrées  » sous faux drapeau « , quelle qu’en soit l’origine : les candidats ne manquent pas dans le secteur ! L’agressivité des pompeo bolton & associés quant à elle ne fait aucun doute. Leurs cibles se multiplient.

  • Dans la perpétuation des mensonges comme sur l’Irak, l’Afghanistan ?
  • Dans le reniement de la signature & la ratification même des traités internationaux.
  • Dans la tendance lourde des cowboys à se croire au dessus des lois (ce qui n’a qu’un temps), à se considérer, à leur profit exclusif, comme  » gendarme du monde « . Tendance qui fait courir des risques incalculables à la vie sur terre dans son ensemble. Mais comme ce fut déjà signalé dans le Talus, les (ultimes ?) soubresauts actuels des cowboys vont de pair avec la dédollarisation.

Le risque d’une catastrophe mondiale
Après le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (INF, ou en français FNI : Traité sur les Forces Nucléaires à portée Intermédiaire), le Traité New START qui expire en 2021 est sur la sellette.

L’Union européenne dans la stratégie nucléaire du Pentagone
Les ministres de la Défense de l’OTAN (pour l’Italie Elisabetta Trenta, M5S, pour la France, Florence Parly, LREM) ont été convoqués à Bruxelles le 26 et 27 juin pour approuver les nouvelles mesures de “dissuasion” contre la Russie, accusée sans aucune preuve d’avoir violé le traité FNI.

Nouvelles d’Orient : en Égypte, arrestation de plusieurs personnalités politiques (ça va vous surprendre : …d’opposition). Un article paru dans Madamasr (en anglais), relayé par Alain Gresh dans Seenthis avec comme d’hab, un bouton pour une traduction à la fin du texte. Comme je l’ai trouvée pas bien fameuse, en voici une autre :

Plusieurs personnalités politiques engagées dans des discussions en vue de former une nouvelle alliance politique sensée préparer les élections législatives de 2020 ont été arrêtées à l’aube ce mardi (le 25 juin).
Au moins huit personnes ont été incarcérées au cours de cette vague d’arrestations, principalement l’ancien député Zyad Elelaimy, le journaliste Hisham Fouad, Omar El-Shenety, fondateur de la société d’investissement du groupe Multiples, et Hossam Moanis, l’ancien candidat à la présidence, Hamdeen Sabbahi. directeur de campagne.
Les quatre autres personnes dont l’identité a été révélée par le ministère de l’Intérieur dans un communiqué de presse publié ce matin sont Mostafa Abdel Moez Abdel Sattar, Oussama Abdel Aal Mohamed al-Aqbawy, Ahmed Abdel Galeel Hussein Ghoneim et Hassan Mohamed Hussein Barbary.
Les personnes arrêtées sont accusées de mener un complot  » visant à faire tomber l’État  » avant le 30 juin. Selon le ministère de l’Intérieur, ce complot –  » Le plan de l’espoir  » d’après le ministère- était soutenu par 19 entreprises et entités économiques gérées secrètement par des dirigeants étrangers des Frères musulmans.

Mais y’ a pas de quoi s’inquiéter : c’est loin l’Égypte, & c’est pas une démocratie. De toutes façons, benalla il est pas frère musulman, enfin, j’écris ça, mais on sait jamais c’est p’têt un de ses quelques aspects cachés.

Au Soudan, la situation pour les civils est extrêmement difficile. Amnesty lance un appel.

L’ONU adopte un traité international sur la violence et le harcèlement au travail.

& du côté énergie polluante, une contribution de Reporterre : L’exploitation du gaz de schiste dévaste les États-Unis, à laquelle on peut toutefois ajouter un bémol concernant les importations européennes de GNL amerloque :  » ces importations de gaz US ne représentent qu’une broutille par rapport aux flots d’or bleu russe :1,4 Md de m3 contre 200 Mds de m³.  » Extrait d’un billet dans Le Grand Jeu. Ce que ne semble pas avoir remarqué Yona Helaoua, l’auteure (je suppose qu’il s’agit d’une Dame, toutes mes excuses si ce n’est pas le cas) de l’article dans Reporterre, dont ce n’est toutefois pas le sujet principal.

Ici ou pas bien loin

Pour commencer cette rubrique, un truc, je vois pas quel nom donner à  » ça « , qui serait ri-go-lo s’il n’était révélateur d’une incroyable indécence :
 » Il y a un risque monstrueux  » : un membre du gouvernement accuse RT d’ingérence politique en France.

Réussirez-vous à deviner qui se cache derrière le gentil petit diable ?

Le grand capital (pardon pour le gros mot) serait-il coupable d’ingérence dans la politique française ?

Pour… digérer plus facilement cette question, un petit coup de pied :

Oui, je sais, c’est pas la première fois que cette infographie apparaît dans le Talus, c’est pas qu’il devienne gâteux (& encore, pas bien sûr…) mais le rédac’ chef aime bien enfoncer les vices clous, que voulez-vous !
D’un aut’côté, il a pas tort avec son tableau, assez noir (ha ha ha), faut bien le dire : qu’est ce qui reste comme medium dont on pourrait penser qu’il est indépendant ? Hein, je vous l’demande ! & vous, vous lisez ou écoutez quoi ? Vous matez quelle téloche ? Si vous êtes ici, c’est qu’un peu de pluralité (au minimum) vous convient, mais vot’voisin d’en face, la voisine d’à côté, le livreur au turbin, les collègues… vous leur en avez touché un mot ? Aaaaah, c’est pas facile de lutter contre les jugements à l’emporte-pièces, toujours les mêmes, assénés par les media dominants. Ça oblige à remonter loin dans la construction du consentement & du petit confort que ses chaînes procurent, on sait pas par quel bout commencer.
En plus, ou en moins, ça dépend de où on se place, on en arrive vite à se fâcher en parlant de ça parce que ça touche au politique. Mais au vrai politique celui qui détermine nos vies de tous les jours, jusqu’à l’éventuelle survie de l’humanité, alors évidemment, comme on est vraiment concernés profondément, les (re)mises en cause font mal, un peu comme la lumière du soleil quand on sort d’une cave de Touraine où le vigneron vous a fait goûter à toute sa production & qu’en plus de l’euphorie on a les yeux habitués à l’obscurité… Pourtant, il est de plus en plus clairement indispensable de les ouvrir davantage.

Pour en revenir au  » risque monstrueux « , vu que c’était le sujet de la dissert’ vous avez sans doute entendu causer de la parabole de la paille et de la poutre alors, disez-moi : de quel côté qu’elle est, la poutre ?

Tant qu’on est dans les trahisons…
Aéroports de Paris, petites concessions entre amis

Vous me direz que c’est pas une trahison, vu qu’il avait pas promis le contraire. & qu’c’était pas dans sa campagne – normal, pouvait pas le dire à ce moment là, c’était pas un bon argument pour appeler à voter pour lui – pas plus que nombre d’autres merveilles qui nous sont tombées dessus depuis les dernières élections. Mais, mais, mais, Paris mai je voudrais savoir si l’Homme a raison ou pas… non, c’est pas ce que je voulais écrire, Nougaro l’a déjà fait ; c’est nous qui sommes trahis quand même, c’est notre propriété qu’il brade. On peut même dire nos propriétés, avec les barrages, la française des jeux, les hostos, la SNCF… Ça risque pas de s’arrêter tout seul… & me dites pas qu’un tirage au sort nous aurait amené pire que ce que nous avons ! Une petite (?) précision s’impose : sauf si on avait tiré au sort uniquement entre les milliardaires, ce qui serait finalement assez proche du système actuel, n’est-il pas ?

Pendant ce temps, & malgré l’évidence que ce ne sont ni des chars gonflables ni des canons en polystyrène expansé, la vente continue.

Mais l’arabie saoudite est une cliente tellement sympathique !
ONU : Appel à une enquête criminelle sur le meurtre de Khashoggi.
Le rapport (qualifié de  » sans fondement  » par le ministre d’État saoudien aux Affaires étrangères adel al-jubeir) de Madame Agnès Callamard (99 pages en anglais) est ici.

Dans le figaro (dassault) :
Jusqu’à maintenant, les réactions des pays occidentaux à son rapport (celui de Madame Agnès Callamard) ont été quasi inexistantes. Seul Donald Trump s’est fendu d’un commentaire pour minimiser l’impact de l’enquête de l’experte onusienne. L’Administration américaine est la principale alliée de MBS. Paris a été plus que discret. En janvier, Emmanuel Macron affichait pourtant «une attente exigeante» à l’égard de MBS. Mais depuis, la realpolitik a repris ses droits.
Realpolitik ??? Pourrait-on traduire par  » le pognon avant tout, l’humain aux orties  » ?  » repris ses droits  » mais quels sont les  » droits «  dont il est question ? Étrange  » politique  » que celle des marchands d’armes !
mbs sont les initiales du sympathique vice (comme c’est dit !) premier ministre saoudien, celui qui à peine nommé ministre de la  » défense  » (en 2015) a déclenché la guerre au Yémen, un bon défenseur, quoi.

D’accord, cette partie aurait dû avoir sa place dans l’international mais voilà, elle avait un furieux rapport avec ce qui la précédait.

Affaire Legay : les gendarmes en service à Nice ce jour-là ont refusé les ordres du commissaire. & Geneviève Legay est encore en vie…

  • Dis, c’est encore loin l’arabie ?

On a perdu toute trace de Steve dans la nuit de vendredi à samedi…
Les ordres ont été suivis cette fois ?

  • Dis, on s’en approche ?

Manifestation à Paris le dimanche 30 juin à 15h contre la décision scandaleuse de la mairie : malheureusement, le racisme pro sioniste continue à sévir, & donc, malgré son nom, Jérusalem reste la ville de la guerre, contrairement à la signification  » ville de la paix  » qu’on lui attribue souvent (Le sens étymologique du nom de la ville est incertain mais pour certains, le nom de Jérusalem dérive de deux mots hébreux : « Jéru » (habitation, ville) et « Salem » (paix). Historique de Jérusalem). À Paris, une fois de plus les Palestiniens sont absents de Palestine, la gomme du totalitarisme sioniste fait encore des ravages : La dénomination d’une place Jérusalem doit être annulée ! Pauvre  » triple sainteté  » ! Pauvre mémoire qui occulte 52 ans d’occupation militaire illégale !

Comment j’ai cessé d’être juif.
 » Supportant mal que les lois israéliennes m’imposent l’appartenance à une ethnie fictive, supportant encore plus mal d’apparaître auprès du reste du monde comme membre d’un club d’élus, je souhaite démissionner et cesser de me considérer comme juif « .
Shlomo Sand

Shlomo Sand est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Tel-Aviv, écrivain de renommée internationale. Il est également connu pour ses prises de position humanistes & anti-sionistes.

On sait qu’il faut, c’est tout simple, on le sait : IL FAUT ! C’est nécessaire, vital, impératif, urgent, imprescriptible, pas le choix : les combustibles fossiles doivent rester où ils sont : dans le sol. C’est quand même pas dur à comprendre : même moi j’y arrive !
Mais le profit, lui, n’a pas de comprenette, rien qu’une calculette & c’est pas pareil, alors voilà : Total veut développer un méga-projet pétrolier en plein cœur d’un parc naturel protégé dans la région des Grands Lacs en Afrique. On connaît l’intérêt de l’entreprise pour l’humanité, l’écologie : l’intérêt, quoi…

En passant, un petit bouquin intére…ssant d’un Québecois (c’est pas de sa faute) qui s’appelle Alain Deneault :  » Le totalitarisme pervers d’une multinationale au pouvoir  » qu’est le résumé ou à peu près d’un autre de ses bouquins, plus lourd :  » De quoi Total est-elle la somme ? : multinationales et perversion du droit « .

Les Amis de la Terre lancent donc une campagne pour s’opposer à ce nouveau désastre écologique annoncé.

Mais attention, manifester son désaccord n’est pas bien fameux pour la vue en démocratie :
Dans  :
Du gaz lacrymogène dans les yeux : la réponse de l’État aux défenseurs du climat
Il s’agit plutôt de la  » réponse  » du gouvernement (démocratique, qu’il dit, le gouvernementeur).
& Dans les gazouillis
& aussi chez les monstrueux  » ingérents « .

& qui c’est qu’est monstrueux ? Rappelez-moi de quel parti il était… De celui des retourneurs de veste, pantalon & plus si nécessaire ?

Même quand un maire veut une commune propre, c’est pas gagné ! Faut vous dire (encore !) qu’il faudrait se dépêcher de modifier l’idée qu’on a de propre ou sale : les pires saloperies ne se voient pas : la radioactivité est invisible, la pollution des nappes phréatiques par les rejets de l’agriculture industrielle ne se voit pas, pas plus que le glyphosate & autres perturbateurs endocriniens ou produits phytosanitaires ( phytosanitaires ! que c’est bien dit pour cacher les poisons qu’on épand par milliers de tonnes) dans nos assiettes. Comme l’écrivait Allain Leprest,  » Tout ç’qu’est dégueulasse porte un joli nom « .
Pourtant  » Neuf Français sur dix pour une interdiction totale des pesticides d’ici 2024  » (sondage ifop pour Agir pour l’Environnement), & il y a des chances que si la question avait porté sur une interdiction immédiate, le % n’aurait pas varié beaucoup.
Agir pour l’Environnement, justement, propose d’envoyer des messages de soutien au maire qui seront transmis à la préfète. Deux pétitions en soutien à Daniel Cueff ont été lancées, ici et .

Un titre de gala, c’est pas souvent dans le Talus, c’est même la première fois. Faut vous dire (encore!) que l’aide des ingénieux ingérents n’y est pas pour rien.
macron : ce petit luxe surprenant prévu par l’Élysée lorsqu’il se déplace
Une drôle d’anecdote

prévu par l’Élysée, c’est qui l’Élysée ? Y’ a bien eu quelqu’une, quelqu’un qu’a cru qu’il fallait donner les directives ? Kelkun’kelkinkakrukil, c’est-y pas un belle allitération, encore une fois ? Tout de même, ent’quat’zyeux, un  » petit luxe surprenant  » à 500 000 €, y z’y vont fort gala !
On aurait pas cru se retrouver chez les Borgia à la renaissance, à une époque où le poison régnait sur les repas de famille & où valait mieux apporter ses couverts. À moins que ce ne soit le signe d’une mégalomanie ébouriffée galopante ?

&, puisqu’on est dedans, des nouvelles du monde riche :

J’ai dans l’idée que les forces de l’ordre capitaliste (& oui, encore, ça devient une manie les grossièretés) vont prendre des cours de surf cet été, à moins qu’elles ne mettent la crosse en l’air, ça s’est déjà vu ! & pis ça les empêchera pas de faire du surf quand même, histoire de profiter du voyage.
Vous avez remarqué combien certains (ou certaines, pas de jalouses) supportent mal la moindre contradiction ? Le plus petit chef d’état se prend pour… pour quoi déjà ??? Il leur faut des dizaines, des centaines, (& plus encor ?) de flics pour avoir  » raison « .

Sur les sites de la quadrature du net & Framablog , voici quelques articles qui forment un (petit) dossier sur les médias sociaux & leur  » maîtrise « .

C’est quoi, l’interopérabilité, et pourquoi est-ce beau et bien ? (12 juin)
Un exposé simple & clair de cette notion importante, de ses conséquences.

L’interopérabilité contre la haine. Un texte du 12 juin aussi mais pas du même auteur, qui traite de l’organisation politique des media sociaux, de l’intérêt des plus gros pour la haine, qui fait marcher leur commerce.

Loi haine adoptée en commission : dénonçons les responsables.
Un aperçu de l’étrange mode de fabrication des lois, des positions des unes & des autres, de l’incroyable incompétence des  » responsables « . (19 juin)

& un petit dernier à propos de la surveillance par écrans & logiciels interposés :
Le vrai visage de la reconnaissance faciale

Voilà, c’est presque terminé, le Talus va fermer ses portes non, j’y crois pas, z’avez d’jà vu des portes à un talus ? Ridicule !

Alors, je vous redonne l’adresse, comme ça vous pourrez passer me voir & la diffuser :
https://www.giletsjaunescantal.fr/category/revue-de-presse/

POUR NOUS : RIEN, POUR TOUS : TOUT
& le RIC par dessus tout…

321total visits,1visits today