C’est avec un immense plaisir que nous aurons l’honneur de vous accueillir samedi 29 février à la salle de la Montade à Aurillac pour une conférence réunissant Philippe PASCOT, Azelma SIGAUX et Hakim LÖWE.

SALLE DE LA MONTADE – BOULEVARD DE VERDUN – AURILLAC
EN FACE DE LECLERC MULTIMÉDIAS

La conférence débutera à 16 heures, mais de nombreuses personnes venant de « loin », nous serons présents pour vous accueillir à partir de 14 heures 30.

À l’issue de la conférence, nous prévoyons une auberge espagnole afin de partager un moment de convivialité. Si vous le souhaitez, vous pouvez amener quelques victuailles ou gourmandises à partager.

Si vous avez besoin d’un renseignement, vous pouvez nous contacter via notre adresse mail : giletsjaunesgauloisaurillac@gmail.com .
Je me tiens également à votre disposition en MP sur le facebook « les gilets jaunes gaulois d’Aurillac » (Véronique Joly – administrateur).

Philippe PASCOT

« Monsieur Macron est un menteur » Philippe Pascot – Les Incorrectibles

Azelma SIGAUX

Azelma Sigaux est écrivain, écologiste, antispéciste, anarchiste et contre toutes les injustices sociales. Pro-convergence depuis toujours, elle exprime son ressenti sur le port du gilet jaune et l’évolution du mouvement en général.

Avenir du mouvement : la convergence des luttes et le port du gilet jaune

Hakim LÖWE

« Pour le pouvoir, nous ne sommes que des consommateurs, réduits au pouvoir d’achat » nous dit  Hakim Löwe. Avec les Gilets Jaunes on retrouve le pouvoir d’agir. il y aura un avant et un après Gilets Jaunes, un moment historique au regard de la France mais aussi au regard du monde. « Il y a une volonté des gens de sortir de leur léthargie et de leur isolement mental. « On est à l’âge de pierre de la démocratie »  Les gouvernants eux, savent exactement  sur quels leviers agir en plaçant les individus dans un état de « servitude volontaire ». La France n’est plus l’exemple en matière de démocratie d’après le classement des pays selon  l’indice démocratique établi en 2019, elle est 29ème -derrière le Botswana -alors qu’elle était 8ème avant. » Il faudrait que nos représentants  nous représentent vraiment au même titre qu’un avocat représente son client. »
Sur le RIC, Hakim Löwe confirme que ce n’est pas un danger pour la démocratie, au contraire  un moyen de donner leur avis sur un sujet qui les concerne. On connait maintenant les 4 formes du RIC revendiqué par les Giles Jaunes. Le RIC révocatoire existe dans un certain nombre de pays. Le recall aux USA permet de révoquer un agent avant le terme de son mandat. En France quel est le moyen pour un citoyen de faire entendre sa voix ? Les normes actuelles du RIP referendum d’initiative partagée sont impraticables. Il n’a d’ailleurs jamais été pratiqué. Plusieurs lois « scélérates » sont là pour faire barrage au RIC, il suffit d’un article, d’un amendement …. »Et pourtant il faut des lois qui correspondent aux attentes des citoyens. » Dans la salle Carole et Cathy d’origine canadienne mentionne l’OGP – le sommet mondial  pour un gouvernement ouvert bien eu lieu à Paris, sous une forme d’événement participatif, mais qu’en est-il  dans les faits? Enterré ! Comme tant d’instances internationales,  commissions…de hautes autorités. Et Hakim Löwe conclut par une citation d’origine mexicaine alors que les mains se lèvent dans la salle pour une série de questions : « Ils pensaient nous enterrer  mais ils ne savaient  pas que nous étions des graines ».

1389total visits,1visits today