Gaspard Glanz est journaliste. On le voit au premier rang partout où ça chauffe : de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes aux manifestations contre la loi Travail en passant par les réfugiés dans la jungle de Calais ou les trottoirs de Paris. Sa caméra filme l’action de la police contre les opposants comme envers tous ceux que les pouvoirs publics ne veulent pas voir. […]
Gaspard Glanz est strasbourgeois, il a fondé l’agence de presse Taranis News en 2011.
Il affirme ne pas être militant dans son travail de journaliste, ça peut paraître étonnant mais on oublie facilement que, dans leur grande majorité, les médias sont militants à longueur de pages, d’antennes, d’écrans (le plus souvent en faveur de l’ordre établi : à quelques minimes variations près, le traitement des gilets jaunes en est une mise en évidence flagrante)…
& ce militantisme est tellement la norme que tout ce qui s’en différencie, même en rapportant simplement les faits, passe pour militant. Les images, vidéos du site ne sont pas commentées en voix off, gage de distance à l’égard des faits rapportés.

106total visits,1visits today